Petit tour en Afrique

En classe de CE1/CE2, nous avons lu Yakouba, un album de Thierry Dedieu.

Yakouba est une jeune garçon qui en âge de devenir un guerrier. Pour prouver son courage, il doit affronter seul un lion. Mais quand il s’apprête à le combattre, Yakouba croise son regard et comprend que l’animal est épuisé et blessé. Soit Yakouba le tue et passe pour un grand chasseur, soit il le laisse vivre et sera banni par ses pairs.

 

 

Face à ce dilemme, nous avons discuté et réfléchi  tous ensemble dans la classe.

Nous avons dit ce que nous aurions fait à la place de Yakouba : est-ce qu’on aurait tué le lion ou est-ce qu’on lui aurait laissé la vie sauve ?

Nous avons aussi parlé du « courage ». Nous avons dit qu’ « avoir du courage », c’était quand on était capable de surmonter ses peurs. Nous avons cherché les situations où nous avons fait preuve de courage. Par exemple, nous avons surmonté :

-la peur des araignées : « Si je suis capable d’enlever l’araignée qui est dans la baignoire alors que j’ai peur des araignées, c’est que je suis courageux. »

-la peur de s’endormir seul : « Si j’arrive à m’endormir alors que des choses me font peur dans la chambre, c’est que je suis courageuse. »

-la peur des fantômes :  « Parfois les choses nous font tellement peur qu’on ne parvient pas toujours à surmonter ses peurs, comme entrer dans un château hanté au moment d’Halloween…Petit à petit, on y arrivera…

– la peur de parler en public. Si on a la frousse de parler devant tout le monde et qu’on est capable  de lire un texte à la messe et dans un micro, alors c’est qu’on a dépassé nos peurs et qu’on est courageux !

Après ce travail, nous avons regardé quelques photos de couchers de soleil dans la savane africaine puis nous avons réalisé, à l’encre, des paysages africains.

Sur le pont ….

Travaillant sur les ponts, les élèves ont, à la peinture, tracé des ponts endroits, envers dans des arc de cercle donnés ; puis ont découpé ces derniers.

Ils ont alors interprété la réalisation collective :

« Cela me fait penser à : une pyramide, un moulin, une montagne, des fleurs, une fête, un sapin, des étoiles, des boules de feu, des hélices, un chapeau, un gâteau, un voilier, un hélicoptère qui tourne, des bols, des escaliers…. »

Nous en avons déduit que face à une oeuvre, chacun est libre de l’interpréter comme il veut et que nous n’y voyons pas tous la même chose.

Classe automnale

A l’aide des trésors d’automne récoltés par les enfants lors des vacances de la Toussaint, nous avons décoré la classe en laissant libre cours à l’ imagination lors de la création de panneaux collectifs et de guirlandes individuelles.

Qui est le plus grand ? Qui est le plus petit ?

Pour connaître leur taille , les enfants se sont mesurés par deux et ont tracé sur une bande de papier leur taille ;

puis ils ont décoré leur toise.

Ensuite ils ont essayé de ranger les toises de la plus petite à la plus grande ; cela a demandé un certain temps et plusieurs changements, mais on y est parvenu.

     

     

Maquette et plan de la classe

« Choisissez le matériel disponible dans la classe et réalisez, par groupe de 4, la maquette de la classe !  »

Voici les groupes et leur maquette :

Après avoir fait la maquette, nous avons dessiné le plan de la classe.

Cette fois, nous avons travaillé chacun à notre table.

Le coin des CE1 :

Le coin « livres » :

Le coin des « ordinateurs » :

 

 

Pumpkin cookies

Nous avons vu que les anglais et les américains adorent manger des choses à base de citrouille en cette période d’Halloween.

 

Après avoir goûté les cookies à la citrouille les élèves ont alors pu avoir les explications des différentes étapes de la recette. Puis ils ont du trouver les verbes pour « transformer » ces phrases et en faire une véritable recette.

 

Enfin , je vous livre la recette entière car les enfants ont l’air d’avoir apprécié ces spécialités américaines. A vos fourneaux !

Recette des Cookies à la citrouille

 

Le cross des CE1/CE2 !

Mardi 17 octobre, sous un beau soleil, toute l’école a participé à un cross. Les CE1/CE2 ont d’abord couru entre 6 et 10 minutes, puis sont partis par équipe à la recherche de balises pour la course d’orientation.

Tout le monde s’est bien dépensé!