musiques du monde

Avec Christine, nous continuons d’explorer les sonorités des musiques du monde et plus particulièrement des musiques venant d’Asie. Nous travaillons sur les résonances d’instruments fabriqués par ses soins.
Nous utilisons des bols chinois, des gongs et des sistres.

visite de l’exposition chez Thérèse Demonchy


Mercredi 9 novembre, nous sommes allés visiter l’exposition de Thérèse Demonchy dans sa maison rue de l’église St Pierre aux Auxons.
Nous avons pu admirer ses toiles ainsi que les sculptures d’un autre artiste qu’elle a invité pour l’occasion.
Nous avions un petit questionnaire à compléter. Il fallait bien regarder les oeuvres pour y retrouver des détails. Nous avons cherché des tableaux où on voit des ballons de foot, des bébés, des hamburgers…
Nous avons compté les masques en céramique d’Yves Delessard et en avons dessiné quelques uns.
La matinée est passée très vite, mais quelques enfants ont bien l’intention de revenir voir Thérèse… avec les parents cette fois!
L’exposition se visite tous les jours de 15h à 19h30 jusqu’au 20 novembre.

course longue de l’USEP

C’est sous le soleil que nous avons pu faire notre cross de l’USEP ce lundi 7 novembre.
Nous avons démarré l’après midi par le jeu « poules, renards, vipères », puis enchaîné avec une petite course d’orientation autour du stade. Nous devions retrouver des balises qui étaient numérotées sur une photo aérienne, et poinçonner un petit papier.
Ensuite est venu le temps de la course longue. Nous nous étions entraînés depuis le début de l’année, et tout le monde s’est surpassé! Certains ont couru 1,8 km en 12 minutes.

jardinage à l’école

L’année dernière, un jardin a été créé dans notre école par les Francas. Cette année notre classe va participer aux travaux en collaboration avec Julia, animatrice responsable du jardin.
20160927_141714

Voici un petit compte-rendu de notre visite au jardin.

La semaine dernière, par petits groupes, nous sommes allés visiter le jardin de l’école. Julia nous a présenté les 4 carrés de terre.
Le premier jardin est une prairie fleurie, elle sert à attirer les insectes qui ont un rôle important dans le jardin.
Dans le deuxième carré, on trouve des pieds de tomates, des courges-serpentines (courges décoratives). On a senti le basilic et la menthe.
Dans le troisième jardin, il y a de la salade, des choux, et quelques carottes.
Dans le dernier jardin, il y a des fleurs : des mufliers. Il y a aussi des bulbes qui fleuriront au printemps.
Nous avons vu des araignées, des vers de terre, des limaces, une punaise, une chenille et des oeufs de papillon sur un chou. Nous avons remarqué qu’il y avait des « mauvaises herbes », la prochaine fois que nous irons au jardin, ça sera pour les arracher.

sortie au jardin botanique et à l’exposition du livre élu

Pour faire une cabane à perce-oreilles

Tu prends un pot en terre.
Avec un sécateur, tu coupes un morceau de tuteur de la taille du fond du pot.
Ensuite tu enroules un morceau de fil de fer autour du bâton.
Tu passes le fil dans le trou du pot, pour pouvoir accrocher l’abri dans un arbuste.
Tu remplis le pot de paille, et tu coupes un autre morceau de tuteur pour bloquer la paille. Il ne faut pas suspendre le pot trop haut car les perce-oreilles ne pourront pas grimper dedans. Tu peux aussi poser le pot penché sur un caillou au sol.


A quoi sert cet abri?

Les perce-oreilles se nourrissent de pucerons, ils éviteront l’utilisation d’insecticide.

Merci à Greg et à Camille du Jardin botanique de Besançon qui nous ont permis de réaliser nos abris.


Nous avons également profité de la sortie pour semer des graines de soucis dans un petit pot. Greg nous a expliqué comment fabriquer du terreau pour éviter d’en acheter, nous avons tamisé de la terre de jardin, ajouté du compost et des graviers.
20160520_105117
Nous avons même eu droit à une petite visite guidée de la serre des plantes carnivores…quelle chance!
20160520_131911

Après un pique-nique agréable dans le parc du jardin botanique, nous avons poursuivi la journée avec la visite de l’exposition du livre élu au Fort Griffon.
Nous avons pu re-tester notre jeu, et admirer les productions des autres classes.


Un grand merci aux mamans d’Eléa et de Margaux qui nous ont accompagnés pour cette journée!

notre projet pour le livre élu

Pour l’exposition du livre élu nous avons créé un jeu en anglais. Nous nous sommes inspirés du livre de Sandrine Beau : « le petit chaperon qui n’était pas rouge ». Notre jeu s’appelle :
« little rainbow riding hood »
le petit chaperon multicolore
20160511_110837
voici les règles du jeu :
de 1 à 6 joueurs
Les élèves de cycle 1 peuvent jouer en français.
Les élèves de cycle 2 pourront se réferer au lexique en anglais. ( panier help!)

– il faut d’abord trier les vêtements par catégorie.
– le premier joueur lance d’abord le dé des couleurs, nomme la couleur, puis lance le dé des vêtements, le nomme et habille le petit chaperon avec un premier vêtement.
– le deuxième joueur fait de même et ainsi de suite.
– C’est le joueur qui a terminé d’habiller le chaperon qui a gagné la partie.

Si le vêtement est déjà en place, le joueur passe son tour.
Les chaussettes et les chaussures vont par paire.


Nous avons longuement testé le jeu en classe pour nous mettre d’accord sur ses règles.

la visite de Sandrine Beau

Mardi 17 mai, Sandrine Beau est venue dans notre école.
Nous avons découvert cette auteure grâce à son livre « le petit chaperon qui n’était pas rouge ».
On lui a d’abord présenté le jeu que l’on a inventé pour le livre élu, puisqu’on s’est inspiré de son petit chaperon.
On lui a posé des questions sur son travail. Elle nous a expliqué toutes les étapes de la réalisation d’un livre.
Tout d’abord, elle note dans un petit carnet toutes les idées qui lui semblent interressantes pour construire une histoire. Puis elle l’écrit au brouillon, et quand elle a terminé elle tape son texte à l’ordinateur, et fait corriger ses fautes par sa maman qui a « des yeux laser » détecteurs de fautes d’orthographe.
Ensuite elle envoie son texte à un éditeur qui va parfois lui demander de changer certains détails et qui va choisir un illustrateur.
Sandrine nous a montré des exemples des recherches de Marie Desbons qui a travaillé avec elle sur le petit chaperon.
Puis les planches partent chez l’imprimeur, et on coupe et coud les feuilles pour assembler le livre. Le distributeur va pouvoir les porter dans les librairies.

L’après midi, Sandrine est revenue un petit moment en classe pour dédicacer des livres, et nous raconter une histoire : Mon papa est comme ci.
Nous avons adoré cette journée exceptionnelle!
20160517_155601