La galette !

Vendredi 26 janvier, nous avons confectionné deux galettes frangipanes en classe et les avons dégustées l’après-midi.

Tous étaient impatients de croquer dans sa part pour voir qui aurait la fève.

Finalement ce furent deux rois : Tiago et Loris

Vive les rois !

Mais chacun sait qu’il est le petit roi ou la petite reine de sa maman et papa !

Ne sont-ils pas tous beaux ?

Surprise en ce début d’année…

A notre retour de vacances nous avons trouvé avec surprise deux paquets déposés par le Père-Noël. Nous étions très étonnés car cela lui donne encore plus de travail s’il passe dans les classes.

Nous avons eu un jeu de construction et 4 beaux puzzles en bois.

Pour remercier le Père-Noël de nous avoir tant gâtés, nous lui avons écrit une lettre que nous avons affichée à la fenêtre de la classe pour qu’il puisse la voir après s’être reposé.

Evidemment nous allons continuer à faire du mieux possible en classe !

Merci Père-Noël et Bonne année à tous !

Une écriture particulière !

Travaillant sur les formes, nous avons étudié les oeuvres d’Auguste HERBIN (1882-1960), artiste français qui a inventé l’alphabet plastique.

Il a associé à chaque lettre des formes géométriques, des couleurs, des notes de musique. Il utilisait alors l’alphabet pour créer. Il choisissait un mot et disposait les formes et couleurs d’une façon qui lui paraissait belle.

Nous avons créé notre propre alphabet en s’inspirant de celui d’Herbin…

avant d’écrire notre prénom ; chaque enfant devait nommer la forme et la couleur qui correspondaient à ses lettres puis découper soigneusement. (pour les GS)

Voilà tous les prénoms de la classe !

 

Ah ! La bonne soupe !

Après avoir travaillé sur l’album « Ah! les bonnes soupes ! » de Claude Boujon, nous avons réalisé la soupe non pas de Ratatouille en tant que sorcière, mais celle de Ratatouille qui devait nourrir ses sept petites Ratatouilles !!!(Demandez à vos enfants de vous raconter l’histoire)

Après que les adultes aient épluché tous les légumes, les enfants se sont appliqués à les couper en petits morceaux. Ce n’était pas facile entre la carotte, trop dure, le poireau et l’oignon qui piquent les yeux…

 

 

 

 

 

Nous avons tout mis dans les grandes casseroles avec une pincée de sel et voilà, il n’y a plus qu’à cuire…

Dernière étape : on mixe.

                 
   

Et enfin, on goûte !

Les avis sont partagés, mais tout le monde a goûté ; certains en ont même repris !

 

 

 

 

 

 

 

la châtaigne

Avant les vacances, Conor nous a apporté de magnifiques châtaignes.

Nous en avions profité pour voir les différences entre châtaignes et marrons :  la châtaigne a une bogue très piquante, l’ amande du fruit (la partie que l’on mange) est en plusieurs morceaux et est enveloppée d’une fine peau qu’il faut enlever ; chaque morceau est surmonté d’une torche (la « houpette » selon les enfants). La feuille du châtaignier est grande, longue, pointue et comporte de petites dents sur tout le contour.

Le marron d’Inde que l’on ramasse si souvent est toxique. Il est plus rond, n’a pas de torche et sa bogue est différente (beaucoup moins piquante). De plus les feuilles du marronnier d’Inde sont composées de plusieurs larges feuilles reliées à une seule et même tige.

Au retour des vacances, les enfants ont su ensemble retrouver certains termes et rappeler les différences marrons/châtaignes. Après avoir cherché toutes les façons de consommer la châtaigne, ils ont goûté la châtaigne cuite à l’eau.

Petite précision, le châtaignier donne le fruit châtaigne si l’amande est en plusieurs morceaux ; mais si l’amande n’est formée que d’un seul morceau, le fruit est appelé marron.

Les enfants étaient un peu sceptiques avant de goûter !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Néanmoins, tous ont goûté…

Ceux qui « aiment » !

Ceux qui « n’aiment pas « !