Spectacle en Maternelle

Lundi 17 décembre, la compagnie Badabulle est venue nous présenter son dernier spectacle « On sera jamais des gens normaux ».

Les deux musiciens et la musicienne chantaient,  jouaient des instruments et faisaient participer les enfants au fil de leurs chansons. Ainsi les élèves ont pu voir : un banjo, une contrebasse, une guitare, une flûte, un ukulélé, un trombone un spacedrum (cela ressemble à une grosse carapace de tortue métallique),… et rencontrer deux marionnettes étonnantes : un chien et une « mémé » très dynamique…

Les enfants ont apprécié le spectacle ; les rires ont fusé tout au long de ce voyage musical.

Mesures et longueurs

En ce moment nous travaillons sur les mesures.

Chaque groupe a fabriqué une toise sur laquelle la taille des enfants a été notée ; puis nous avons comparé les 4 toises. Nous avons remarqué que Wilhem est le plus grand, Kim la plus petite et que beaucoup d’enfants ont quasiment la même taille. De toute façon on a conclu que la taille n’a pas d’importance !

Ensuite nous comparerons des objets, des dessins et apprendrons à nous servir d’une « bande étalon » pour mesurer.

SOUPE AU POTIRON

Aujourd’hui tout le monde est prêt pour réaliser une soupe au potiron. Annie a épluché les légumes (potiron, pommes de terre et carottes) et les enfants ont dû les couper en petits morceaux ; ce n’était pas toujours facile !

Puis on les a rincés avant de les verser dans la casserole.

Ensuite, nous avons salé et poivré…

avant d’y ajouter l’eau.

Annie a fait cuire la soupe et en début d’après-midi, nous l’avons mixée.

  

Dernière étape, nous avons ajouté des portions de vache qui rit.

Mais le meilleure reste pour la fin : la dégustation !

Certains étaient mitigés, d’autres n’aimaient pas trop et heureusement un grand nombre la trouvait « trop délicieuse ». Tous ont mangé leur petit louche de soupe et en reprenaient ceux qui voulaient.

Quoiqu’il en soit les Grands étaient tous très fiers d’en rapporter à la maison.

 

 

Alphabet corporel !

Partis à la découverte de l’alphabet, nous avons essayé de former chaque lettre avec notre corps. Nous nous mettions à plusieurs et essayions de nous positionner pour former une lettre déterminée ; cela n’était pas toujours facile. Après plusieurs tentatives, voilà ce que nous avons obtenu : l’alphabet des Grandes Sections.

l’ordre alphabétique

En ce début d’année, nous étudions « la bataille de l’alphabet » d’Eglal Errera.

Comme dans l’album où l’ordre des lettres a été déterminé par les initiales des enfants, nous nous sommes rangés selon notre initiale dans l’ordre alphabétique.

Evidemment nous n’avons pu représenter chaque lettre !